Du marketing  de réseau à la vente  d’illusion : La Compagnie TIENS invente du nouveau pour appâter de nouvelles proies

0
106

Le premier ennemi terrible contre lequel  la jeunesse lutte vainement ces dernières années, c’est bien le chômage couplé de la disette dégoûtante.

Profitant de cette triste  situation, de nouvelles sociétés aussi diverses que chimériques de vision  se créent de façon anarchique  pour promettre un paradis financier à cette jeunesse désespérée et désorientée.

Sortir de la pauvreté et devenir riche, multimillionnaire à partir d’un  investissement à hauteur de 160.000 francs Cfa seulement est la solution que propose la Compagnie TIENS Togo à la jeunesse et à toute personne désireuse de devenir millionnaire.

Le système appelé communément Marketing de Réseau utilisé ici  consiste en effet  à s’inscrire à TIENS et à déposer un fonds minimum de 160.000 francs Cfa pour obtenir un lot de produits qu’on désigne par compléments  alimentaires  destinés à entretenir notre santé et même à soigner presque toutes les maladies dont la plupart des populations souffrent aujourd’hui, si l’on fait foi aux discours des agents de la société TIENS.

Et pour devenir millionnaire et bénéficier de gros  financements de projets, de dons de voitures bien coûteuses et de voyages à travers la planète, il faut, après sa propre adhésion,  s’efforcer de faire adhérer au prime abord 4 membres qui doivent à leur tour faire enrôler chacun 4 nouveaux membres et ainsi de suite. Les avantages des membres dépendent ainsi du niveau de grade atteint et défini par le nombre de filleuls. Il faut en effet gravir au total 13 échelons pour se voir perché au sommet et devenir multimillionnaire.

Voilà la voie qui mène à l’opulence selon TIENS.

 

*Triste constat et désillusion*

 

Le seul constat qui vient remettre en doute tout l’Eldorado promis à tous les postulants ici, est que les membres qui ont déjà  investi 160.000 francs ne parviennent pas à trouver les 4- filleuls pour pouvoir bénéficier des avantages promis. Si par des efforts extrêmement louables vous parvenez à faire enrôler les 4 personnes, ce qui devient très rare, ces 4 personnes ne vous rendront pas la vie facile, car incapables le plus souvent de faire de  l’exploit comme vous. Il n’est pas ainsi rare de voir vos amis et proches végéter sur place, vous suppliant de faire votre adhésion vous aussi pour les aider à grandir. La réalité aujourd’hui est que plusieurs passent plus d’un an sans bouger d’un pousse, non pas parce qu’ils ne sont pas dynamiques, mais, plutôt parce que personne ne veut accepter risquer cette aventure pénible qui finit par appauvrir plutôt que d’enrichir selon nos investigations.

 

*imposture et harcèlement*

 

Ce triste constat développé plus haut amène bon nombre de personnes à fuir TIENS aujourd’hui comme une peste à chaque fois que ses agents les  invitent à leur conférence publicitaire habituelle.

Bien tenaces comme des agents d’assurance, les promoteurs de la Compagnie TIENS n’entendent pas abdiquer. Ils sont parvenus à trouver des détours pour capturer de nouvelles proies vaille que vaille.

Ils font changer de nom à TIENS en se faisant  passer  pour une société qui offre des opportunités d’emploi et d’affaires aux jeunes diplômés. Certains qui tombent dans le piège quittent l’intérieur du pays pour le rendez-vous avant de se rendre à l’évidence.

La dernière trouvaille de TIENS  consiste à déployer ses  agents dans la ville de Lomé pour prendre les noms et les contacts de tous ceux qui désirent bénéficier d’un accompagnement financier pour un projet ou pour leur santé. Pour réussir le dribble, TIENS devient «D.S. Communication».

C’est dans la salle de conférence qu’ils appellent «entretien»  que les invités découvrent malheureusement qu’il  s’agit de TIENS.

Cela se passe habituellement à Casablanca à côté de Tod Man.

Comme tout le monde connaît déjà le lieu habituel,  ils vous disent souvent de passer à Attiegou ou à Edzranawe pour tromper les apparences.

Le mercredi dernier, l’espace de réception à Casablanca était plein à craquer malgré les interdictions de grands rassemblements en ce temps de la crise sanitaire.

Par cette méthode de dribble, TIENS est parvenu à faire déplacer plusieurs centaines de personnes qui,  en réalité, croyaient être là pour obtenir des financements d’une autre société  pour leurs projets.

Ce fut au début de la conférence que chacun se rendait compt du vrai visage de la société déguisée.

Dans la salle de conférence, le lavage de cerveau et le harcèlement pour obliger les participants à adhérer  étaient au paroxysme.

Ceux qui ne voudraient pas accepter devenir riches grâce à TIENS sont traités de paresseux qui ne  sortiront jamais de la pauvreté. Il est demandé à ceux qui veulent devenir des  multimillionnaires   de tout accepter comme un petit enfant sans se poser de questions et sans douter de rien, seule condition pour réussir dans la vie.   Plusieurs surprises non dévoilées  sont promises à ceux qui verseront 160.000 francs ce même jour.

On ne perd rien avec TIENS même si l’on ne gravit  pas des grades, car, on aura à entretenir sa santé régulièrement avec de l’argent investi, soutient-on. Avec TIENS, c’est un paradis garanti pour tous, peut-on y croire à écouter les experts en communication.

À la sortie de la conférence, on vous suit de prêt, on ne vous laisse pas partir. Les témoignages et les raisons qui vous obligent à remplir des fiches d’adhésion avant de s’en aller  vous sont servis sans modération. Chacun de vos mouvements qui vous empêchent d’avaler  religieusement les discours de persuasion est suivi de très près. Il faut être dur de principe et de  conviction personnelle pour refuser l’offre de TIENS qui devient presqu’un harcèlement insupportable.

La seule façon d’éviter cette torture pour la plupart des gens est de fuir l’invitation de TIENS. Voilà la raison pour laquelle les invitations ne portent plus le nom TIENS, mais plutôt autre substituts et des contorsions pour dribbler et obliger les populations à assister à la présentation des experts en communication qui pensent endoctriner et appâter leurs invités grâce à la force des expositions d’images et de vidéos hypnotisantes.

 

Des attroupements qui peuvent porter à la hausse le taux de contamination au COVID-19

 

Il suffit de faire un tour au quartier Hédranawoé tous les jours et surtout les week-end pour se rendre compte du monde que cette société draine malgré l’interdiction de rassemblement par le gouvernement pour freiner un tant soit peu, le risque de contamination au Covid-19 dans le pays. Même si ces derniers ont été dispersés par les forces de sécurité entre-temps, ils rechignent et défient l’autorité en poursuivant leur but. Une question qui nécessite l’intervention de la Force spéciale anti-pandémie ((FOSAP) en cette période où,  la courbe de contamination au coronavirus  devient inquiétante.

 

A-t-on vraiment besoin de passer par des voies insidieuses pour amener quelqu’un à passer par TIENS afin de devenir millionnaire? Se demande-t-on.

 

Joachin S.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici