Anniversaire de Victoire Tomégah-Dogbé sur fond de 100 jours à la tête de la primature : Un bilan prestigieux qui fait nourrir des espoirs

0
70

Au lendemain de la démission du gouvernement Klassou II, nombreux sont ceux qui se demandaient à quoi ressemblerait la tête du nouveau premier ministre. Et bien ça été chose faite. Il s’agit de Victoire Tomégah- Dogbé longtemps ministre du Développement à la base, Directrice du Cabinet du Chef de l’Etat. Comme il est de son habitude, cette dame de carrure passe la plupart de son temps sur le terrain soit pour constater les besoins ou pour visionner les chantiers du pays. Ces cent jours que vienne de boucler Victoire Tomégha-Dogbé à la tête de la Primature, sont assez riche en terme de bilan.

Qu’est-ce qui a été concrètement fait ?

Nomination historique sur fond de changement de paradigme dans la vie de toute une nation, le premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a jour pour jour donné un autre directif à la gestion de la chose publique. Combattante de tout acabit et experte en développement, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a su bien choisir celle-ci en la nommant cheffe du gouvernement. Depuis son arrivée à la tête de la Primature, la donne a changé : visite sur visite, mouvement par ci, tournée par là ; ce qu’on n’a jamais constaté chez les premiers ministres précédents. Loin de nous toute idée de provoquer un esprit de division, car cette dame durant les 100 jours à la Primature, a marqué de son empreinte la vie politique du Togo , n’en déplaise aux sceptiques qui doivent reconnaître la qualité du travail abattu par cette dernière ainsi que son équipe. Les lignes ne cessent de bouger dans tous les sens avec elle, même si la mission à elle confiée n’a pas encore  totalement comblé les désirs des populations, c’est le lieu de l’encourager. Il suffit seulement de jeter un regard sur les cent jours d’activités de cette équipe pour se rendre compte de l’évidence.

Cette dame a compris qu’être premier ministre, ne signifie pas forcément de rester cloîtrer entre les quatre murs de la Primature et faire le « one man show ». Il faut aller sur le terrain et être en contact régulier avec la population . Les détracteurs doivent comprendre qu’en cinq ans, cette dame peut beaucoup changer et apporter à la population togolaise. Le budget exercice 2021 prend largement en compte le programme de victoire Dogbe qui est axé sur le social, ce qui permettra de mieux l’évaluer et jauger ces actions encourageantes.

Qui est Victoire Tomégah-Dogbé ?

Elle a intégré en 1978 la faculté des Sciences Économiques et de Gestion (FASEG) de l’université du Bénin (devenue université de Lomé, Togo), dont elle sortit diplômée en Maitrise en Sciences Économiques et de Gestion (option gestion d’entreprises) en 1982.

À l’étranger, elle obtient un diplôme en marketing spécialisé en général management finance au Jutland Technology Institute AARHUS en 1988 au Danemark puis un Orchestrating Winning Performance à l’International Institute for Management Development à Lausanne (Suisse) en 1996.

Elle poursuit son parcours académique grâce à l’Université virtuelle de Développement du PNUD New York en association avec la Jones International University (États-Unis) avec en poche un « diplôme de spécialisation » (équivalent du Diplôme d’études supérieures spécialisées) dans les domaines d’intervention couverts par le PNUD.

Victoire Sidémého Dogbé Tomegah commence sa carrière à l’Industrie Togolaise des Plastiques (ITP) où elle est promue de 1986 à 1988, d’abord chef du personnel puis chef service approvisionnement. Ensuite, elle est appelée à prendre la direction administrative et financière à l’ITP de 1988 à 1992.

En 1992 elle quitte l’ITP et devient la responsable du réseau à Shell Togo. Après un an passé à Shell, elle retourne à l’ITP et en devient la directrice générale de 1994 à 1998.

Carrière au PNUD Modifier

Victoire Dogbé Tomégah fait ses armes au Programme des Nations unies pour le développement (PNUD). Assistante représentant résident chargé des opérations du PNUD au TOGO de 1999 à 2002, elle sera par la suite, Assistante Représentant Résident chargée des opérations du PNUD au Congo-Brazzaville de 2002 à 2004, Représentante Résident Adjointe chargée des opérations du PNUD au Burkina Faso de 2004 à 2007, et Représente Résidente Adjoint du PNUD au Bénin, de 2007 à 2008.

En 2008, alors qu’elle était au PNUD au Bénin, le Président de la République Faure Essozimna Gnassingbe et le Premier Ministre Gilbert Houngbo font appel à Victoire Dogbé Tomégah pour occuper le portefeuille du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du développement à la base qui venait d’être crée au Togo.

En 2010, à la suite de la réélection du Président Faure Gnassingbe, elle est nommée ministre du Développement à la base, de l’artisanat de la jeunesse et de l’emploi des jeunes dans le second gouvernement de Gilbert Houngbo. Elle conserve ses fonctions ministérielles au sein du gouvernement Ahoumey Zunu I de 2012 à 2013 et du gouvernement Ahoumey Zunu II de 2013 à 2015. Après l’élection présidentielle d’avril 2015, Komi Sélom Klassou remplace Arthème Ahoomey-Zunu à la primature le 5 juin 2015. Il forme le premier Gouvernement Komi Sélom Klassou le 28 juin 2015 dans laquelle Victoire Tomegah Dogbé garde toujours le ministère du Développement à la Base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Ce qu’elle compte faire

Le Togo veut résolument approfondir sa transformation et offrir de meilleures perspectives à chacun de ses citoyens. Lundi, à la faveur d’une interview accordée à RFI (Radio France Internationale), le Premier Ministre Victoire Tomégah-Dogbé a de nouveau rappelé cette ambition portée par la nouvelle équipe gouvernementale, et qui mise fortement sur la dématérialisation.

« Aujourd’hui il est important de rendre la vie beaucoup plus facile aux citoyens », a déclaré la Cheffe du Gouvernement. « Il faut simplifier les procédures », a-t-elle insisté. Pour y arriver, « le digital doit être au cœur de tout ce que nous faisons », a poursuivi la locataire de la Primature, « et encore plus pendant cette période de crise sanitaire ».

D’ailleurs, a-t-elle illustré, « la gestion de la Covid-19 nous a montré qu’il faut absolument digitaliser nos processus, l’administration et l’économie de notre pays ».

Et si des jalons ont déjà été posés depuis quelques années dans ce sens, de nombreuses réformes sont attendues dans presque tous les secteurs, afin d’améliorer l’efficacité de l’action publique et la productivité des acteurs privés, ou encore renforcer la compétitivité du pays. « Nous devons nous mettre au travail, nous n’avons pas de temps à perdre », a une nouvelle fois exhorté Victoire Dogbé, comme lors de sa déclaration de politique générale.

Pour rappel, Victoire Tomégah-Dogbé a été nommée premier ministre par Faure Gnassingbé le 28 septembre 2020. Elle a fêté son anniversaire de naissance le 23 décembre.

Théophile Kponhinto et Bienvenu Savi

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici