Mort du jeune Mohamed : les FDR demandent aux dirigeants de mettre fin à l’impunité

0
164

Au lendemain de la bavure policière occasionnant la mort du jeune Mohamed, les Forces démocratiques pour la République (FDR), le parti   de Me Dodji Apévon, exprime sa consternation devant le meurtre de ce dernier de son vrai nom Agbende-Kpessou Hega le jeudi dernier à Avédji.

Même si les autorités clament que toute la lumière sera faite sur ce drame, les FDR pour leur part, pensent que toutes les enquêtes annoncées à grand bruit à la survenance de ces évènements douloureux n’ont jamais abouti à des résultats permettant d’identifier les coupables et les traduire en justice. Il est constaté selon ce parti, une banalisation de la vie des concitoyens ce qui demeure la source de l’escalade des actes de violence avec mort d’hommes constatés ces derniers temps.

Les FDR condamnent énergiquement tous ces cas d’actes de violences et la propension de certains  éléments des forces de défense et de sécurité à faire usage de leurs armes contre des populations civiles non armées.

Le parti de maître Apévon demande avec insistance aux dirigeants du Togo, de tout mettre en œuvre pour mettre fin à l’impunité des éléments des forces de défense et de sécurité, auteurs d’actes de violences et d’homicides, afin qu’ils soient jugés et condamnés conformément à la loi.

Pour rappel, le jeune Mohamed a été tué par balle jeudi 21 mai 2020 par un agent de la Police.

Gautier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici