Malgré la crise sanitaire, Sassou-Nguesso ne croit pas à un effondrement de l’économie congolaise

0
147

Dans le top 10 des pays exportateurs de pétrole en Afrique, le Congo a bâti en grande partie son prestige économique sur ce produit, qui est en chute libre depuis l’apparition de la pandémie du Covid-19.

Cette crise qui taraude l’esprit du monde entier sur l’avenir de l’économie, n’inquiète guère Sassou-Nguesso, le président du Congo-Brazzaville. Le jeudi 07 mai 2020, ce dernier a fait savoir la confiance qu’il a d’une reprise de l’économie de son pays, malmené par la chute des revenus pétroliers en raison de la pandémie du coronavirus.

« Notre Parlement vient d’approuver un collectif budgétaire qui réduit notre budget 2020 de moitié, mais nous avons confiance. Nous pensons que le monde a connu des situations aussi graves dans le passé et que les économies du monde reprendront. Le pétrole remontera aussi – les prix -, et nous ne croyons pas à un effondrement général de tout ceci, pas à un effondrement de l’économie congolaise non plus », a soutenu le chef de l’Etat congolais sur RFI.

Sassou-Nguesso se veut toutefois optimiste et ne croit nullement pas à un effondrement de l’économie congolaise, mais il sollicite une aide d’urgence allant de 300 à 500 millions de dollars au Fonds monétaire international. Une enveloppe avec laquelle, il tentera de remettre sur pied l’économie au même titre que les quelques 220 malades du nouveau coronavirus recensés dans le pays.

Il faut rappeler que le Congo-Brazzaville a déjà enregistré 10 décès au rang desquels, deux médecins et une trentaine de cas guéris.
Gautier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici